Echoes Corsac.net - Echoes camshot
mardi 01 juin 2004 (2 posts)
Ce jour là, j'ai vraiment été inspiré de prendre ce métro, d'aller dans cette librairie chercher un Lanfeust, série dont je n'avais (quasiment) jamais entendu parler.
J'ai été inspiré de baisser les yeux (:*) vers elle.
Vraiment c'est une des rencontres qui a du le plus m'apporter, depuis 1 an 1/2. Je sais pas comment elle fait pour continuer à me supporter, moi qui suis tellement insupportable, qui ait les cheveux composés et un nom long, moi qui l'appelle au secours quand ca va pas, qui lui expose mes états d'âme, qui lui confie mes peurs, mes hontes, mes espoirs.
Pas une âme soeur, je crois pas qu'un terme existant puisse designer ca. ACAOL allait pas mal, mais ex-ACAOL c'est pas super pratique comme mot.

Ce qui m'amuse, c'est qu'elle va sans doute se retrouver super genée de lire ça, avec un peu de chance elle rougira jusqu'aux oreilles, ca sera fnu. Elle va ptet m'en vouloir un peu d'ailleurs (et elle sera ptet pas là seule, mais bon). Ca sera pas la premiere fois que je la mettrais dans l'embarras, pis bon c'est pas si grave.

Vraiment, je voulais la remercier d'être là, encore et toujours, pour me faire voir la verité en façe ou pour m'apporter un point de vue exterieur, une objectivité.

Merci.

Corsac@19:02:23 (Echoes)

En ce moment, je suis dans Les travailleurs de la mer, mon deuxieme Victor Hugo.
Je voulais pas parler du fond, mais de la forme, du style. On aime ou on aime pas, on trouve ca chiant ou trépidant, là n'est pas le problème.

Je trouve qu'il écrit divinement bien. Un style superbe, qui donne envie de continuer. Des tournures de phrases qui vous remuent à l'interieur, qui vous font frissonner.

Bref, j'aime, et je conseille, ca se dévore.

(c'était la minute (cul)turelle)

Corsac@19:07:35 (Echoes)

mercredi 02 juin 2004 (1 post)
Mon amant me délaisse oh gai vive la rose (bis)
Je ne sais pas pourquoi, vive la rose et le lilas (bis)
Il va t'en voir une autre, oh gai vive la rose (bis)
Bien plus belle que moi, vive la rose et le lilas (bis)
On dit qu'elle est malade, oh gai vive la rose (bis)
Peut-être qu'elle en mourra, vive la rose et le lilas (bis)
Si elle meurt dimanche, oh gai vive la rose (bis)
Lundi on l'enterrera, vive la rose et le lilas (bis)
Mardi me reviendra
Mais je n'en voudrai pas, vive la rose et le lilas (bis)
Mais je n'en voudrai pas, vive la rose

Mes souliers sont rouges - La Rose

Corsac@12:59:54 (Echoes)

jeudi 03 juin 2004 (1 post)
C'était mon 2ème, et vu ce que j'avais pensé du premier que j'avais fait, j'y allais genre détendu, genre pas ambiance grosse teuf.
Du coup, récuperage de clim, et arrivée à Chatelet. Quelque brouilles au niveau des horaires de rendez vous (hein Mr_Peer...), on récupere Nacara et on retrouve quelques dissidents au Hall's Beer.
Le temps de boire une biere, de papoter un peu, puis restau avec plein de monde (voir photos). Les mecs du jap' un peu débordés, mais tout ce passe bien et on finit par finir (hmh) de manger. Mouvance vers le Sous Bock, lieu du Paris Carnet, vers 23h, autant dire qu'il est déjà bien entamé. On arrive et, oh surprise, peu de monde. En fait assez agréable, même si ca aura été une soirée plus #echoes que Paris Carnet, j'aurais quand même fait la rencontre de quelques gens (hihi) bien sympathiques. Pas trop de brouhaha, des discussions avec des gens que j'aime bien.

Bref, un faux Paris Carnet bien sympathique, qui donne envie d'en refaire, même si forcement c'était sans doute lié à la dissidence.


En vrac, tant que j'y pense:
* neuro est definitivement un geek
* Klaims est absolument charmante, et je pense qu'elle l'a remarqué
* dans la voiture au retour, gros silence. CJ, Mr_Peer, Flaoua et moi nous concentrons sur l'onde verte, prise au début du boulevard Sébastopol, et qu'on espere pouvoir tenir jusqu'à Gare de l'Est. Et elle est pas à 60km/h, j'en suis certain.

Corsac@03:00:02 (Echoes)

samedi 12 juin 2004 (2 posts)
Une semaine un peu bizarre.
La moitié passée en exams, l'autre moitié à les fêter. Et le weekend dernier à reviser, moi qui ne l'ait jamais fait. Tout ca pour être avec les autres, finalement.

Des exams lundi/mardi/mercredi, puis enfin vacances. Un pot de départ de deux anciens profs, des pots à l'Happy Hours, du glandage en salle de TP, des soirées au coin du feu, des pépettes qui me sautent dessus, des ITHAAAAAQUE gueulés dans les bois, des projections de film de la course de l'EDHEC (avec nous qui chantons Sainte Cécile devant mon prof de Java - ancien skipper de l'Ithaque. Des piques niques aux Gayeulles pour feter la fin des exams une 3ème fois, autour du feu, et pour finir un retour à Paris avec Solène, Romaric & Pilou.

Que du bonheur, finalement. Et un post à suivre, en plus !

Corsac@20:58:22 (Echoes)

Belfort, Troyes, Paris, Rennes.
Delphine, Romaric, Solène, YAP, Pilou.
La bande des cinq.
Des années sans se connaitre, des années à suivre une route, des années à faire ou ne pas faire, des années à suivre des études, finir à l'IFSIC, redoubler pour certains, suivre leur pote pour d'autre. Des galères, des plans foireux, des déprimes amoureuses, des crises, des jalousies, des soirées, des nourrissages d'arbres, du vin rouge, des bagnat-thon, des coups payés, des virées à Saint Malo, des diners "en amoureux", des freins cassés, des révisions, des stress d'exams, des choix de filières, des glandages, des heures au soleil, des heures à l'Happy, des retours en voitures à gueuler du Mes Souliers sont Rouges, à préparer des suprises pour les autres, à bacler des TPs, à se partager le boulot, à reviser Starcraft, à arriver à l'IFSIC à 8h05 et entrer en cours à 8h10, des "paye ton", des moqueries, des instants graves, des fous rires, des messages, des 40% de gros neurones, des cours de neuro, des pépettes, des blondes, des brunes, ...
Tout ça pour réussir à souder cette petite bande, au sein d'une plus grosse.
Une affection sans arrêt renouvellée.
Des instants de bonheur partagés.
Des privates jokes incomprehensibles.

Des fins d'années avec des promesses de garder le contact.
J'aurais jamais cru il y a peu que autant de liens me relieraient maintenant à Rennes. Je suis très heureux de faire mon stage à Paris, 3 mois 1/2 qui vont m'apprendre pleins de choses et qui risquent d'être vraiment passionants.

Il n'empeche.
Je viens d'arriver, ils me manquent déjà.

Comme si on venait de terminer un camp d'été, et que ca y était, on était à la gare, il fallait se séparer, passer le reste des vacances séparement.

Impression de revenir des années en arrière avec cette sensation. Et puis non, dans deux semaines à Troyes, dans 1 mois 1/2 à Paris, coute que coute on se verra encore et toujours.
J'en suis même à me dire que je passerais bien un weekend ou deux à Rennes pendant l'été. Me dire ca maintenant que je suis à Paris, alors que toute l'année je suis à Rennes et je rentre certains weekend à Paris.
C'est vraiment le monde à l'envers.

Et pour ça il a fallu tellement de choses, tellement de bonheur, et c'est arrivé tellement vite.

Conséquence sans doute de certains évenements récents. Soit.
Mais peut être pas seulement.
Certains reverront sans doute là une preuve de mon indécrottable optimisme et de mon insupportable manie de toujours trouver un bon côté à tout, mais oui, je suis heureux de ces instants là.
Et ces instants sont la conséquence d'une infinité d'instants utilisés pour batir ceux que je vit maintenant.

Vraiment, ca va me manquer...
Vivement la rentrée.

Corsac@21:21:46 (Echoes)

dimanche 13 juin 2004 (2 posts)
Réactivation de la webcam (dans le menu à gauche). Je sais pas si je l'activerai en permanence ou pas, vu qu'elle a pas grand chose à filmer, finalement. Peut être une superbe vue sur ma cour.
Ou pas.

Corsac@02:29:40 (Echoes)

You're listening to KAOS in Los Angeles....

Corsac@12:29:36 (Echoes)

mercredi 16 juin 2004 (1 post)
Je la flique pas, je lui demande pas de me tenir en permanence au courant d'où elle est, je m'en fous de ce qu'elle fait, elle est grande.
Mais qu'elle me previenne au moins quand elle est pas à la maison.
Surtout que j'experimente en ce moment un style de vie travailleur bien éloigné de mes habitudes, et quand j'arrive le soir j'aimerais bien savoir si je mange seul ou pas.
Je demande pas grand chose, juste un coup de fil, un sms, un mail, un query, un msn, un icq, un mot, n'importe quoi. Je suis pas si dur que ca à joindre, il me semble, tout de même.

Et pourtant, bah encore une fois, pas de nouvelles. Je comprend parfois mes parents quand ils ont l'impression qu'on vit à l'hotel.
Je ne suis pas les parents, elle n'a aucun compte à me rendre, soit. Il n'empeche qu'on est *sensés* vivre en l'occurrence sous le même toit.

Quand je suis à Rennes c'est "la belle vie", personne ne m'attend chez moi je fais ce que je veux, je n'ai personne à prevenir.

Mais ici, et bah si, y'a des gens qui potentiellement peuvent attendre à la maison (j'irais pas jusqu'à dire "s'inquieter", faut ptet pas abuser non plus), et c'est pas une question de flicage, juste une question de respect, je trouve.
Le pire étant qu'elle y pense sans doute même pas.

Tête de linotte, tiens..

Corsac@22:58:59 (Echoes)

jeudi 17 juin 2004 (2 posts)
Au moment d'aller me coucher, un dernier tour. Une phrase, une boule dans le ventre.
Bah.
Ca va passer.

Corsac@00:07:13 (Echoes)

Merci à justic7.

La version originale.

Corsac@09:05:05 (Echoes)

vendredi 18 juin 2004 (1 post)
Je viens de recevoir un SMS qui me fait pas plaisir du tout.
J'aime pas trop parler des autres sur ce blog, surtout sans leur accord, mais saoule quoi.
Ces deux là ils ont pas le droit de pas aller bien, c'est mes idoles, mes chouchous, ils sont ensembles, c'est tout quoi.
Alors j'ose esperer que ca durera pas, que c'est juste une fausse alerte.
S'il vous plait...

Corsac@00:16:04 (Echoes)

samedi 19 juin 2004 (3 posts)
C'était encore un plan improvisé. On en avait entendu parler au concert de Peter Gabriel, on s'était dit pourquoi pas.
Hier en rentrant ma mère me fait "tiens c'est demain, si on y allait".
Et la voilà qui aujourd'hui recupere les places à la FNAC.
Et hop, à 20h, bras dessus bras dessous, maman et moi allons à la Cigale pour le concert de Musical Box, qui joue Foxtrot, le concert original de 72. Un groupe de fans qui décide de rejouer tel quel les vieux albums de Genesis, 30 ans après.

J'avais jamais vu Genesis en concert (forcement, ils ont splitté bien avant ma naissance), je connaissais que des albums, donc j'avais un peu peur de pas retrouver l'ambiance.(nda: des albums, pas des concerts hein. je dis ca pour les gens qui me trouveraient pas cohérents, il y en a)

J'ai été bluffé, vraiment. Le plus impressionant est sans conteste la voix, qui ressemble à s'y méprendre. Mais même tout le reste. On s'y croirait.

Un concert de "vieux", une moyenne d'age tournant autour de 40 ans. Et moi au milieu. En plein bonheur.
Je n'avais jamais vu maman déchainée à ce point, dansant sur Supper's Ready, chantant. Comme tout le reste de la salle d'ailleurs, qui (au bout de 30 ans, forcement) connaissait toutes les chansons par coeur, et qui chantait, qui attendait les peripeties des chansons, qui retenait son souffle, qui accompagnait les moments doux, qui trépignait lors des charges.

Vraiment un concert excellent. D'ailleurs, demain on y retourne pour Selling England by the pound.

Enfin si dios quiere.

Corsac@00:20:38 (Echoes)

Lovers' Leap

Walking across the sitting-room, I turn the television off.
Sitting beside you, I look into your eyes.
As the sound of motor cars fades in the night time,
I swear I saw your face change, it didn't seem quite right.
...And it's hello babe with your guardian eyes so blue
Hey my baby don't you know our love is true.

Coming closer with our eyes, a distance falls around our bodies.
Out in the garden, the moon seems very bright,
Six saintly shrouded men move across the lawn slowly.
The seventh walks in front with a cross held high in hand.
...And it's hey babe your supper's waiting for you.
Hey my baby, don't you know our love is true.

I've been so far from here,
Far from your warm arms.
It's good to feel you again,
It's been a long long time. Hasn't it?

The Guaranteed Eternal Sanctuary Man

I know a farmer who looks after the farm.
With water clear, he cares for all his harvest.
I know a fireman who looks after the fire.

You, can't you see he's fooled you all.
Yes, he's here again, can't you see he's fooled you all.
Share his peace,
Sign the lease.
He's a supersonic scientist,
He's the guaranteed eternal sanctuary man.
Look, look into my mouth he cries,
And all the children lost down many paths,
I bet my life you'll walk inside
Hand in hand,
gland in gland
With a spoonful of miracle,
He's the guaranteed eternal sanctuary.
We will rock you, rock you little snake,
We will keep you snug and warm.

Ikhnaton And Itsacon And Their Band Of Merry Men

Wearing feelings on our faces while our faces took a rest,
We walked across the fields to see the children of the West,
But we saw a host of dark skinned warriors
standing still below the ground,
Waiting for battle.

The fight's begun, they've been released.
Killing foe for peace...bang, bang, bang. Bang, bang, bang...
And they're giving me a wonderful potion,
'Cos I cannot contain my emotion.
And even though I'm feeling good,
Something tells me I'd better activate my prayer capsule.

Today's a day to celebrate, the foe have met their fate.
The order for rejoicing and dancing has come from our warlord.

How Dare I Be So Beautiful?

Wandering through the chaos the battle has left,
We climb up a mountain of human flesh,
To a plateau of green grass, and green trees full of life.
A young figure sits still by a pool,
He's been stamped "Human Bacon" by some butchery tool.
(He is you)
Social Security took care of this lad.
We watch in reverence, as Narcissus is turned to a flower.
A flower?

Willow Farm

If you go down to Willow Farm,
to look for butterflies, flutterbyes, gutterflies
Open your eyes, it's full of surprise, everyone lies,
like the fox on the rocks,
and the musical box.
Oh, there's Mum & Dad, and good and bad,
and everyone's happy to be here.

There's Winston Churchill dressed in drag,
he used to be a British flag, plastic bag, what a drag.
The frog was a prince, the prince was a brick, the brick was an egg,
the egg was a bird.
(Fly away you sweet little thing, they're hard on your tail)
Hadn't you heard?
(They're going to change you into a human being!)
Yes, we're happy as fish and gorgeous as geese,
and wonderfully clean in the morning.

We've got everything, we're growing everything,
We've got some in
We've got some out
We've got some wild things floating about
Everyone, we're changing everyone,
you name them all,
We've had them here,
And the real stars are still to appear.

ALL CHANGE!

Feel your body melt;
Mum to mud to mad to dad
Dad diddley office, Dad diddley office,
You're all full of ball.

Dad to dam to dum to mum
Mum diddley washing, Mum diddley washing,
You're all full of ball.

Let me hear you lies, we're living this up to the eyes.
Ooee-ooee-ooee-oowaa
Momma I want you now.

And as you listen to my voice
To look for hidden doors, tidy floors, more applause.
You've been here all the time,
Like it or not, like what you got,
You're under the soil (the soil, the soil),
Yes, deep in the soil (the soil, the soil, the soil, the soil!).
So we'll end with a whistle and end with a bang
and all of us fit in our places.

Apocalypse In 9/8 (Co-Starring the delicious talents of Gabble Ratchet)

With the guards of Magog, swarming around,
The Pied Piper takes his children underground.
Dragons coming out of the sea,
Shimmering silver head of wisdom looking at me.
He brings down the fire from the skies,
You can tell he's doing well by the look in human eyes.
Better not compromise.
It won't be easy.

666 is no longer alone,
He's getting out the marrow in your back bone,
And the seven trumpets blowing sweet rock and roll,
Gonna blow right down inside your soul.
Pythagoras with the looking glass reflects the full moon,
In blood, he's writing the lyrics of a brand new tune.

And it's hey babe, with your guardian eyes so blue,
Hey my baby, don't you know our love is true,
I've been so far from here,
Far from your loving arms,
Now I'm back again, and babe it's gonna work out fine.

As Sure As Eggs Is Eggs (Aching Men's Feet)

Can't you feel our souls ignite
Shedding ever changing colours, in the darkness of the fading night,
Like the river joins the ocean, as the germ in a seed grows
We have finally been freed to get back home.

There's an angel standing in the sun, and he's crying with a loud voice,
"This is the supper of the mighty one",
Lord of Lords,
King of Kings,
Has returned to lead his children home,
To take them to the new Jerusalem.

Corsac@00:46:55 (Echoes)

On en avait déjà eu un aperçu avec les concerts de Roger Waters et David Gilmour, de Peter Gabriel.
Là en allant à la FNAC recuperer les places pour Musical Box ce soir, j'ai été vraiment impressionné par tous les "vieux" qui font des concerts.
Ils doivent vraiment avoir besoin de sous pour leur retraite, tous les Doors, Yes, Jethro Tull, Simon & Garfunkel, Mc Cartney, sans compter tous ceux que j'oublie.
Ca fait un peu revival.
Faut dire qu'ils ont raison, les fans qui les aimaient dans leur jeunesse ils peuvent se permettre de payer minimum 50€ (et meme 150€ pour Simon & Garfunkel). Pis faut en profiter maintenant, avant qu'ils soient tous morts ou à la retraite sans sous.

Corsac@14:34:12 (Echoes)

dimanche 20 juin 2004 (3 posts)
Rebelote ce soir, cette fois pour Selling England by the pound.
On avait prévenu tout le monde, du coup papa est venu, ainsi que Yannick & Nelly, oncle et tante "par procuration".
Une moyenne d'age qui avait nettement diminué, on s'était bien mieux placés ce coup ci (juste devant l'ingé son, qui, comme chacun sait, a tout de même la meilleure place).
Un concert un peu plus "moderne" que hier, des diapos à l'arrière scène mais tout de même les éclairages super sympas, juste les gamelles, aucun automatique.
Une salle un poil moins agréable (peut etre plus jeune ?) qu'hier, mais qui chantait tout de même.
Ils nous ont rejoué Supper's Ready, pour le plus grand bonheur de maman & moi. On a eu droit aussi a nouveau à Musical Box et the Knife.
Une version grandiose de I know what I like, ainsi que de Dancing With The Moonlit Knight.

Bref, que du bonheur encore. On a plus entendu la flute de "Peter Gabriel", moins de subwoofer qu'hier. Le son dans l'ensemble de meilleure qualité.

It's one o'clock and time for lunch,
When the sun beats down and I lie on the bench
I can always hear them talk.

There's always been Ethel:
"Jacob, wake up! You've got to tidy your room now."
And then Mister Lewis:
"Isn't it time that he was out on his own?"
Over the garden wall, two little lovebirds - cuckoo to you!
Keep them mowing blades sharp...

I know what I like, and I like what I know;
getting better in your wardrobe, stepping one beyond your show.

Sunday night, Mr Farmer called, said:
"Listen son, you're wasting your time; there's a future for you
in the fire escape trade. Come up to town!"
But I remebered a voice from the past;
"Gambling only pays when you're winning"
- I had to thank old Miss Mort for schooling a failure.
Keep them mowing blades sharp...

I know what I like, and I like what I know;
getting better in your wardrobe, stepping one beyond your show.

When the sun beats down and I lie on the bench,
I can always hear them talk.
Me, I'm just a lawnmower - you can tell me by the way I walk.


Genesis - I know what I like (In you wardrobe)

Corsac@01:16:13 (Echoes)

Je suis un peu déboussolé en ce moment.
Je ne sais pas très bien ce que je veux, ce que je cherche, où je vais.
Je n'y reflechis pas trop du coup. Investi dans le boulot, ça a cet avantage de pouvoir permettre de ne plus trop penser.
Certaines choses me manquent, les calins me manque, des gens me manquent, Rennes me manque, la bande des cinq me manque, les rennais me manquent, Ingrid me manque.
Je suis dans un état bizarre.
c'est toujours étrange comme un mélange de gaz et d'eau
Je sais que j'ai besoin de quelque chose, de me changer les idées où de vivre quelque chose, besoin m'ébrouer. Mais je ne sais pas quoi faire.
J'ai parfois l'impression d'être pris dans une toile d'araignée, ou de me débattre dans une piscine de miel.
Viscosité autour de moi. Je ne peux pas me débattre, tous mes mouvements sont ralentis.

Finalement, je sais juste que j'ai besoin d'évoluer, mais je n'arrive pas à trouver précisement l'épine plantée en moi, ni à savoir quoi faire pour changer.
Pas très agréable, finalement.

Corsac@10:51:18 (Echoes)

(ceci est un post culturel).

L'autre jour, attablé derrière une Chimay, au Saint Melaine, j'avais des reflexions profondes. (mais c'est tout la faute du patron).
J'étais suffisament émeché pour ressortir mes analogies entre bières et filles.
Dans un cas je prefere nettement les blondes, mais tout de même y'a la Chimay et la Delirium Tremens.
Dans l'autre cas, c'est exactement l'inverse...

Et dans les deux cas, les seins c'est comme la mousse. Il faut qu'il y'en ait, mais trop c'est pas bon.

Voilà, c'était le post fin du jour.
->[]

Corsac@16:10:18 (Echoes)

lundi 21 juin 2004 (2 posts)
Ce matin, dans la rue, je double deux mecs genre agents de sécurité.
Le premier dit au second:
"les mecs qui ont peur c'est qu'ils ont quelque chose à se reprocher, c'est comme ca que je les reconnais."

Ca m'a vraiment fait flipper comme phrase. Preuve que la politique ultra-sécuritaire doit plaire à des gens.
Moi personnellement, bah oui j'ai peur des flics, même quand j'ai rien à me reprocher.
Justement parce qu'ils sont tout puissants, finalement. Avec sa logique à la con, il suffit d'épouvanter un mec (ce qui en soit n'est pas très dur), et de se dire "il a eu peur donc il est coupable", et hop.

Tout ca finit encore en cercle vicieux. On a peur des flics à cause de ce pouvoir, mais ils se basent là dessus pour juger.
On est vraiment mal barrés.

C'est evidement une géneralisation parfaitement abusive, partant d'un fait isolé.
D'habitude, j'aime pas trop les généralisations brutales.

Néanmoins, je serais pas tellement étonné que ce mec soit pas le seul à penser comme ca.
Et c'est typiquement le genre de trucs qui fait revenir la peur du flic, la peur basique. Tu vois un flic tu te dis "surtout j'attire pas l'attention, on sait jamais".

Sympa l'ambiance.

(désolé oui, y'a pas de sexe dans ce post)

Corsac@11:12:04 (Echoes)

Corsac@15:41:34 (Echoes)

mardi 22 juin 2004 (2 posts)
Ma lose habituelle concernant la fête de la musique m'aura encore suivi cette année, j'aurais vraiment été épargné que l'année dernière.

Tout commence par un rendez vous avec Mr_Peer auquel j'arrive évidemment à la bourre, du coup je les trouve pas, ya du monde, les portables passent pas, je fais 4 fois la place dans tous les sens. Au bout de genre 1/2h je finis par m'eloigner et reussir à envoyer un message à Mr_Peer, qui me répond "on est sur la place".
Cool.
Bref, je finis par les trouver (enfin je me pose sur la place et ils me voient). Enfin pu apercevoir Choubi, mais vraiment pas longtemps et juste de quoi prendre une photo floue. Bref :)
On reste un peu sur la place mais il pleuviote, le groupe fait un blind test donc on a droit à 20 secondes de chaque chanson.
Ca finit par saouler un peu, du coup on bouge vers Bastille histoire de pourquoi pas aller aux Furieux. Mais c'est fermé le lundi.
De là, appel à frouny et kwyxz histoire de les rejoindre à leur festival de Air Guitar. On lose encore pas mal en cherchant le Nouveau Casino, j'indique le chemin du concert OUI FM à des groupes de lycéens-nes (hinhin, bisous Naque).
On fini par trouver, mais apf..
Une fois sur place, on découvre le principe de la Air Guitar, a savoir imiter un guitariste, mais sans guitare. Ma foi assez drôle finalement.
On reste un peu après la finale, puis bougeage.

Au final, une soirée pas totalement ratée quand même, j'ai passé quelques bons moments, mais bon vraiment, la fête de la zik c'est pas mon truc.
J'aurais preferé me poser dans un bar sympa avec de la zik sympa, ou alors feu de camp comme l'année derniere.
Ou même rester à la maison pour écouter la zik que j'aime :)

Corsac@00:38:06 (Echoes)

(et comme ca en plus ca fera relai vers les rennais qui ont pas encore eu de nouvelles).

Un coup de fil à Solène, histoire d'avoir des nouvelles des rennais-troyens embarqués dans les talles.
Ils me manquent, tous autant qu'ils sont. Heureusement que je vais les voir ce weekend (ca va être bizarre de prendre le train pour Culmont Chalindray presque jusque au bout tiens).

J'ai envie d'être avec eux et de m'oublier un coup. Je recommence à avoir des pensées pas très gaies en ce moment, et j'aime pas ça. Mais bon faut dire avec le temps de merde qu'on a, ca arrange pas le moral. Et puis je suis malade aussi, mal à la gorge, aux poumons...
Apf.

Toujours ce gout amer dans la bouche, depuis quelques semaines. Et j'arrive pas à mettre précisement le doigt sur la cause. Non pas que je vois pas d'explications, au contraire, je dirais que j'en vois trop.
Je n'arrive vraiment pas à m'ébrouer, et avec le taf en fait je ne fais plus rien, du coup je "m'ennuie". Non pas que j'ai trop de temps libre, mais c'est vrai que ca fait un peu métro-boulot-dodo et que bah, bof.
Du coup vivement ce weekend, histoire de m'éclater.

Mais bon, en même temps, le weekend dernier a été vraiment bien aussi, entre les deux concerts et le passage de Delphine.

Je me comprend pas très bien moi même en ce moment, je crois.

Corsac@22:37:11 (Echoes)

vendredi 25 juin 2004 (1 post)
(humph, il est vraiment nul ce titre).

Une soirée prévue à l'arrache, limite un non-rendez-vous, mais tout de même pas.
Un rendez vous à Nation sans heure précise, un topic vague, et hop on se retrouve Mr Peer, clim, Nacara & moi. On décide du coup de bouger vers la Pompe à Biere, ou CJ finit par nous retrouver (et passer sa soirée au téléphone, gnigni).
Une soirée sympa ou Peer aura fini par réussir mon pari, et on aura aperçu Chaos et la miss de CJ.

Et voilà, du coup je vais encore me coucher à pas d'heures, et c'est pas ce weekend que je vais me reposer.

Boah, spagrave :)

[EDIT]: d'ailleurs, clim, elle a beau avoir 40 ans, j'ai cru comprendre que son 95D il était plutôt agréable.
[EDIT2]: oui, private jokes, oui 99% des lecteurs n'ont pas compris les posts concernant hier soir. Non ca ne nous empeche pas de poster dessus, on fait ce qu'on veut, c'est un peu le *but* du blog. Bref.

Corsac@01:22:06 (Echoes)

dimanche 27 juin 2004 (1 post)
RAH
Un putain de bon weekend, gni.
Même si ca fait que deux semaines, ils commençaient à me manquer les loupiots de Rennes, donc hop, vendredi soir, un train à gare de l'est et direction Troyes.
Un weekend qu'il a été génial, et les plus de 300 photos qui n'interesseront sans doute que ceux qui y étaient sont là pour le prouver.

Arrivé à Troyes, un comité d'accueil particulierement agréable m'attend (Solène/Cécile/Delphine), direction le centre, on se fait rejoindre par les hommes, sortis du bistrot, normal. On mange un truc dans un bar, on boit un peu, on assiste à la victoire de la Grèce, on papote, je raconte ma vie, je suis bien.

On bouge, Anne-Cé nous rejoint, direction les Riceys, je suis bien dans la voiture, on boit un coup en arrivant, on n'arrive pas à dormir alors à 2h du mat' on décide d'aller m'apprendre à passer les tâlles, on bouge dans les vignes, on fait des kilomètres sur la reserve, le ciel est magnifique, je mate les 3 constellations 1/2 que je connais, j'arrose des vignes, Pilou offre des fleurs à Anne-C (la rose entre les dents..).
On finit par rentrer, et au dodo.

Le lendemain matin (samedi, donc, pour ceux qui suivent pas), on commate gentillement le matin, pizzas, musique, les autres s'agitent autour de moi mais je suis un peu dans le brouillard, léger reste de la despé de la veille qu'une aspirine dispersera. Puis fête des écoles des Riceys, on boit du champagne assis par terre, Romaric fait son discours, on rentre au vandangeoir. Préparation du pain perdu (et vas y que je te trempe les mains), Melina nous rejoint, Thibaut aussi, on prend l'apero dehors, ca joue au boules, ca se jette dans les blés, on mange dedans, on boit du rosé pas très bon, je prépare le pain perdu, on boit du champagne et du rosé des riceys.

A ce moment là de la soirée, j'ai totalement déconnecté du groupe. Melina s'éloigne discretement, elle a fait la tronche toute la soirée. Je la suis un peu, la retrouve assise sur la route. On se pose un coup sur le bord de la route et elle se confie un peu. On parle longtemps, ca m'a fait du bien de la reconforter un peu, même si je suis toujours aussi nul à ça.
Pour une fois, j'ai eu l'impression que le saint bernard a pas été totalement inutile, mais bon c'est surtout qu'elle a envie de s'en sortir.
Bref, charmé de faire sa connaissance.
On rejoint le groupe au bout d'un temps que je qualifierai d'incertain, ca papote encore un peu et puis dodo.

Dimanche, départ aux aurores pour Nigloland, un par c'attraction que j'aurais jamais été faire "tout seul" mais que là en groupe avec Romaric & Solène pour qui c'est limite une tradition, bah c'était cool.
Et vas y que je te crie "ITHAAAAAQUE" dans le bateau pirate, dans la buche canadienne, dans les differentes montagnes russes. Parfaitement insupportables quoi.

Retour à Paris un peu à l'arrache, limite débandade, tout le monde part mais personne se dit vraiment au-revoir. Mal organisé, pas organisé, en fait.

Julien & Delphine m'amène à la gare de Troyes juste à l'heure, mais de toute façon le train à du retard, je subit pendant 1/2h les annonces contradictoires et parfois interrompues concernant mon train, puis je finis par monter dedans et je m'écroule jusqu'à l'arrivée.

Un putain de bon weekend. Non pas qu'on ait fait tant de trucs que ca, ou des trucs extraordinaires. Juste j'étais avec des gens que j'adore, et vraiment ils me manquaient.


Baon, et bah ca, c'est fait !

Corsac@23:37:42 (Echoes)

mardi 29 juin 2004 (2 posts)
Madame, Monsieur,
Bien sûr, vous connaissez la lettre d'information de voyages-sncf.com, que nous sommes heureux de vous envoyer chaque semaine.
Vous savez qu'elle vous propose des réductions exceptionnelles et des promotions exclusives pour satisfaire toute l'année vos envies de voyage en France, en Europe et dans le monde !
Mais si nous vous écrivons aujourd'hui, c'est parce que nous avons noté avec regret que vous n'aviez ouvert aucune des lettres d'informations envoyées dernièrement.
Sans doute avez-vous manqué de temps pour le faire ? Il vous suffit pourtant de quelques secondes pour découvrir nos sélections hebdomadaires et en profiter !

Aussi, nous vous invitons à confirmer votre intérêt pour ce service en cliquant ici : Oui, je veux continuer à bénéficier de tous les avantages réservés aux abonnés de la lettre d'information.


PAR PITIÉ NON. Je n'ai _jamais_ souhaité recevoir cette ngmng de lettre d'information, mozilla la junk direct, ca fera ca de moins comme spam.

Ouf.

Corsac@19:49:51 (Echoes)

C'est malin ca.
C'est à force de regarder les photos que je la trouve de plus en plus mignonne.
Quelle famille...

Corsac@23:40:37 (Echoes)

mercredi 30 juin 2004 (1 post)
Marc Knopfler a le don extraordinaire de faire sonner une Stratocaster Schecter Custom comme un choeur d'anges en goguette un samedi soir, vannés au sortir d'une rude semaine de bonté et qui ne cracheraient pas sur une bonne pinte de bière.


Et dans le genre un peu trash, aussi:
...dès qu'une demi-douzaine de Dragons de Feu Hôkhû aux ailes soyeuses et au corps tanné apparaissaient à l'horizon vespéral, la moitié de la population de Soipagourh détalait dans les bois avec l'autre moitié, bien décidée à se payer une nuit d'ivresse haletante pour émerger aux premiers rayons de l'aube, tout sourire et toute heureuse, mais en persistant à proclamer, détail charmant, qu'elle avait su préserver sa virginité, même s'il s'agissait en l'occurrence d'une virginité un rien rougissante et collante
(je vous avais prévenus)

Douglas Adams - Salut, et encore merci pour le poisson

Corsac@10:09:56 (Echoes)

Images
Stats
  • 1512 posts
  • 6276 jours
  • 0.24 posts/jour
  • IRC
  • Last.fm
Stuff
Gallery
Tech
Webcomics
Weblogs
Desktop