Echoes Corsac.net - Echoes camshot
lundi 03 mai 2004 (1 post)
Et hop, 2eme édition. Des gens differents, un peu plus de monde. Moins de lose au niveau de la mise en place des pc, on a pu commencer à jouer quasiment tout de suite.
Du quake, du urban terror, du starcraft. Du teamplay. Bien cool quoi. Pas de nuit blanche cette fois ci, mais petit dejeuner au soleil le lendemain matin, encore du jeu.
Puis retour à Rennes, arrivée sous une pluie battante et de la grele, et vas y qu'on décharge le pc torse nu pour pas tremper le tshirt, pizza/film pour conclure ce weekend de geeks mais pas trop.

Weekend parfait pour se changer les idées, bientôt des photos, si ce gmngm de pc veut bien monter ma clé USB.


[EDIT]: Les photos.

Corsac@14:39:37 (Echoes)

mardi 04 mai 2004 (1 post)
C'était un homme, un beau un vrai
De ceux dont on fait le grand mât
Des bateaux qui s'en vont là-bas
C'était un de ces gars-là qui
Une fois le boulot fini,
S'en allait boire un coup là-bas

Refrain :
C'était un gars comme ci, comme ça
Et il allait cahin-caha

C'était un gars qui pour un coup
Se serait passé la corde au cou
Et ça fait mal quand ça passe là
Oui c'était c'type qui dans la rue
S'enflammait à la vue de vos culs
Et ça c'est bon quand ça passe là

Refrain (bis)

Mais dans les soirées de gala
Au p'tit musette, à la guinguette
Et même dans les bals à papa
Il s'ennuyait tout seul assis
Loin de tous, amoureux, aigri
Et rêvait d'une fille à son bras

Refrain (bis)

Il a vécu pas mal de temps
Comme un fantôme, souvent errant
A travers les champs et les bois
Mais un matin le pauvre bougre
A eu enfin le coup de foudre
Pour une jolie poupée de bois

Refrain (bis)
Refrain (bis)

Il l'a prise, il l'a emmenée
Pour la présenter au curé
Mais le saint homme se moqua
Pareillement monsieur le maire
Gronda qu'il n'y avait rien à faire
Pour marier ces amoureux là

Refrain (bis)

Et quand sa pauvre mère eut vent
De l'amour abracadabrant
Dans sa tombe elle se retourna
Faisant une p'tite place dans sa bière ;
Passait par ici son vieux père
Qui sans hésiter y plongea

Refrain (bis)

Désespéré, tellement blessé
Notre homme prit sa bien-aimée
Et la ramena dans les bois
C'est alors qu'elle s'est réveillée,
C'est alors qu'elle s'est transformée
L'amour a gagné pour une fois


C'est une histoire comme ci, comme ça
Tant pis si vous n'y croyez pas (bis)
C'est une histoire comme ci, comme ça
Tant pis si vous n'y croyez pas (bis)

Mes Souliers sont Rouges - Cahin Caha

Corsac@13:08:02 (Echoes)

jeudi 06 mai 2004 (1 post)
Bon ok, c'est pas encore une tradition, c'est juste deux fois de suite. Mais maintenant mercredi, c'est ciné.
Hier, on est allés voir Osmose à l'Arvor, un petit cinéma d'art & d'essais (mais pas seulement). Et c'était bien cool. J'en avais pas du tout entendu parler à sa sortie, genre le film passé totalement inaperçu.
Et c'est vraiment sympa. Petit film, court, frais. Avec des persos quand même attachants. On se reconnait forcement dans un perso à un moment ou à un autre (et certains plus que d'autres, /me sifflote).
Après le film, le temps de boire une biere au Saint Melaine, et hop au dodo, pour une nuit ou j'ai revé tout mon saoul (les oignons du kebab doivent pas y être pour rien, haem). Et ca fait du bien.

Corsac@17:41:40 (Echoes)

samedi 08 mai 2004 (2 posts)
Soirée sympatoche, mais avec definitivement trop de monde. Enfin genre une trentaine de personnes, mais j'étais plus dans le trip un peu intime là, donc forcement c'était raté, avec les gens qui parlaient fort et tout.
Pas grave, une prochaine fois je serais plus dans le trip gros machin, et ca sera cool.

Corsac@00:02:26 (Echoes)

Petite discussion sur les projets de weekend. Et au hasard, mattez ça. Et ça. Je veux y aller !

Corsac@09:47:28 (Echoes)

dimanche 09 mai 2004 (1 post)
Mon père est à Berlin ce weekend. Il nous appelle tout à l'heure, histoire de donner des nouvelles, et pour savoir si il y a une webcam à Berlin sur laquelle il peut venir nous faire coucou. Du coup recherche des webcams et tout ca. Et en chemin, y'a ça. Une webcam à Zurich qu'on peut commander soi même. C'est vraiment sympa :)

Corsac@12:10:43 (Echoes)

vendredi 14 mai 2004 (1 post)
Comme tous les mercredis, c'était soirée ciné hier. Sauf que evidemment, ca aurait été un peu dur de faire ca mercredi vu que Troy était pas sorti.
Réussi à convaincre les autres (assez facilement d'ailleurs), d'aller le voir en VO. Et bah je suis vraiment pas déçu, sachez le.
Forcement, 10 ans de guerre dans 3h de film, y'a des raccourcis, mais ca dérange pas. Hélène est carrement crédible en plus belle femme de la terre, Achille il est beau, Hector est carrement baisable, Pâris mérite bien d'être joué par un ancien elfe tellement c'est une tarlouse, et à Troie le soleil se lève à l'ouest.

Un héroïsme que j'ai trouvé bien présent (même si, du fait que l'Héroïsme dans l'Illiade ayant été mon thème de francais en maths spé, je vois forcement ca de ce point de vue là), de biens belles batailles, des paysages somptueux. Un seul regret, qu'ils en aient pas fait une trilogie, histoire de pouvoir prendre son temps pour expliquer les choses :)

Corsac@13:10:19 (Echoes)

lundi 17 mai 2004 (1 post)
Pas vraiment eu le temps de m'ennuyer ce weekend. Entre l'exam samedi matin (bien passé, merci), l'install party du samedi aprem (à refaire), la soirée du samedi (j'ai l'alcool bavard) et la glande ensoleillée du dimanche.

Tout commence donc samedi matin, exam de recopiage de TD, on verra bien quoi. Ensuite install party linux dans les batiments de l'IFSIC. Prévu de longue date, mais pas vraiment organisé, c'était un test aussi pour moi. Et pis on a quand même réussi à gerer, après tout, même si on n'a pas tout fini. (et pourtant je suis resté en gros 7h devant un écran, avec le soleil qu'il faisait. Humph).

Puis soirée chez Guillaume (photos à venir). Ca faisait longtemps que j'avais envie de boire du vin en soirée, plutôt que de boire les traditionnelles 33 export, nan faut arrèter quoi. Du coup, deux bouteilles de vin, du Corbiere pas cher mais vraiment pas mal, et que c'est cool d'avoir un sommelier pas loin, quand on n'y connait rien aux vins pas trop chers. Résultat, entre le vin, le martini rouge (bin oué, quand le vin est fini faut bien passer à autre chose sans trop faire de mélanges :> ), et la biere pour finir (bin oué, quand le martini est fini, je vais pas passer à l'eau quand même :| ), bin j'étais quand même un peu émeché. Du coup, bin j'ai parlé, parlé, parlé. Genre d'hab je suis plutôt discret, enfin je parle pas trop trop. Bah là, pouf quoi. Bon evidemment, un peu lourd comme un sale mec bourré sait l'être (d'ailleurs je m'excuse platement ici aussi auprès de qui de droit, qui ne me lira sans doute pas mais bref). Fin de la soirée assez tôt, et au dodo.

Reveil à 9h30 puis 11h par les cloches de l'Eglise Saint Melaine, en face de mes fenêtres. Genre des séries d'un quart d'heure au moins, a priori pour fêter la Saint Yves (mais c'est mercredi brodel la Saint Yves!). Du coup à 11h j'ai pas essayé de me rendormir, et je me suis balladé dans Rennes, dans des coins que je connaissais pas trop (photos à venir, aussi). J'ai découvert le GR39, qui fait Saint Malo Mont Saint Michel -> Guérande (merci wam), et que ca doit être un GR sympa à faire. Bon l'ennui c'est que je l'ai perdu dans Rennes, à un carrefour passablement compliqué, mais bon, ca doit pouvoir se retrouver.

Au bout de 2h de ballade, retour place Sainte Anne pour boire un IceTea bien frais à l'Happy, rameutage de Solène et Delphine, puis Eve et Guillaume. Les filles bossent ou font semblant, les mecs mattent. L'après midi se passe assez vite, re-ballade, rameutage de Pilou, mangeage à la Pimprenelle. Puis on passe chercher Romaric à la gare, derniere biere chez lui et fin du weekend.

Je l'aurais vraiment pas vu passer celui là, et vraiment il fait bon vivre à Rennes en ce moment. Moral au beau fixe, même si la notion de distance commence petit à petit à s'imposer à mon esprit.

Corsac@13:06:51 (Echoes)

jeudi 20 mai 2004 (2 posts)
(foulala, le soleil il tape dur là)
Un pique nique bien sympa. Un parc, du soleil, de la bouffe, des beaux mecs, des jolies filles, de la carlsberg, du vin, le rêve quoi. Un midi à ne rien faire, au soleil, à discuter de tout & de rien, à écouter du flamenco, à mater un peu, à sentir cette ambiance si particuliere, des troucs organisés par ma soeur, avec des gens de normale & d'ailleurs.
Je sais pas si j'aurais le temps de cuver d'ici ce soir...

Corsac@17:06:28 (Echoes)

Ca fait un certain temps que je me pose la question:
Comment ca se fait que les boutonnières des vetements masculins et feminins soit inversées ? On aurait pu croire après tout que c'était plus pratique de faire pareil pour tout le monde.

Ca me perturbait pas tant que ca, mais là, recemment, Delphine m'a apporté un élément de réponse, qui me satisfait beaucoup. Enfin je trouve ca très mignon. Ca pourrait être pour que, lorsqu'on déshabille quelqu'un de l'autre sexe, on ne se retrouve pas dépaysé, les fermetures sont dans le bon sens, puisque la personne se trouve en face de nous.

Je sais pas du tout si c'est l'explication réelle, mais en tout cas elle me satisfait beaucoup... :)

Corsac@17:25:54 (Echoes)

mardi 25 mai 2004 (1 post)
Pas de post depuis vendredi. Mais bon, super occupé.

Retour "surprise" à Rennes pour fêter l'anniversaire de Pilou & Guillaume, soirée encore une fois bien alcoolisée. Retour en force ces derniers temps du vino tinto. Et c'est quand même bien agréable, moi je dis, même si ca fait très bobo.
Soirée animée donc, longue discussion avec Delphine, je connais toujours pas les mots miracles pour remonter le moral des gens mais au moins elle a pu parler.

Du coup samedi ploum ploum, ballade dans Rennes et squat à l'Happy au lever du soleil (enfin quand le soleil touche la terrasse de l'Happy quoi, donc vers 15h :p).
Arrivent Pilou, Delphine, Romaric & Solène. Ces derniers proposant une virée à Cancale dans la soirée. Et c'est donc parti. Un coin super sympa (bien que très touristique, tout de même). Mais un bien beau paysage, enfin surtout à marée haute parce que à marée basse ca fait un peu glauque, ambiance "On a marché sur la lune". Petite creperie et retour, en chantant comme d'habitude Mes souliers sont rouges à tue tête. Passage chez Aurore qui a les cheveux qui poussent à l'interieur de la tête depuis la veille, et fin de cette journée hautement productive.

Le dimanche ressemblera d'ailleurs au samedi, vu la quantité de chose que j'ai fait. A nouveau soleil, thabor, glande chez Guillaume puis ciné. Pas été voir Kill Bill Vol. 2 vu que j'ai toujours pas vu le vol. 1, donc on a été voir Mariage ! avec Solène, et j'ai été agréablement surpris. Pas niais, des gens qui se tirent dans les pattes sans arrêt, une réunion de famille horrible, le bonheur quoi. Pleins de morceaux de vécu dedans, d'ailleurs. (et ca fait bizarre de voir Miou Miou en mère plutôt qu'en fille).
Et ca donne pas vraiment envie de se marier :p

Petite semaine, vu que je rentre jeudi à Paris, et fin des cours demain soir. elle m'aura paru encore plus brève que la précedente cette année, mais bon j'imagine que je dis ca à chaque fois, c'est pas comme si c'était nouveau.

Corsac@10:48:34 (Echoes)

jeudi 27 mai 2004 (1 post)
Finalement, pas de grosse teuf pour ma fin des cours. Mais un tête à tête avec Pilou à l'Happy, une soirée bien sympa, à parler de filles et d'informatique, normal quoi.
Il s'est pas beaucoup confié, mais un peu quand même, c'était sympa de partager ces instants là, c'est tellement rare avec mon binôme, finalement, de parler un peu serieusement.

Retour sur Paris pour reviser avant les exams, et ce soir Peter Gabriel \o/

[EDIT]: Enfin les photos des anniversaires, de la virée à Cancale et de dimanche dernier.

Et la maison c'est bien, quand je rentre ya du quatre-quart \o/

Corsac@16:33:18 (Echoes)

vendredi 28 mai 2004 (3 posts)
Un concert magistral, il faut bien le dire.
Hier soir au POPB, Peter Gabriel a été impressionnant. C'est une salle pas facile parce que c'est vraiment énorme et que l'accoustique est pas ce que y'a de mieux, je trouve (d'ailleurs, effectivement, ca manquait un peu de nuances, mais bon).

Une scène ronde, au milieu de la fosse.
Un plateau tournant sur la scène.
Les musiciens qui tournent dessus, pour regarder à chaque instant dans une direction differente, vers un public different
Peter Gabriel enflammé, sur un vélo, sur une trotinette, dans une énorme boule transparente, suspendu dans les airs, avec une veste lumineuse...
Mélanie Gabriel un peu potiche mais malgré tout très regardable
Un public enflammé et conquis
Pas de photos, je me suis dis que prendre des photos d'un concert n'avait aucun interêt. Quelques regrets après coup, de pas pouvoir faire partager la scénographie.
Un Growing Up explosif, un Digging in the dirt chanté à plein poumons par tout Bercy, un Sledgehammer remué par la fosse en délire, Tony Levin et sa grosse voix sur In your eyes.
Que du bonheur quoi...

PS: et un resultat au geek test récuperé chez iria: 1372. Ca va encore, je suis pas trop desesperé \o/

[EDIT] Quelques photos du concert

Corsac@12:19:40 (Echoes)

69
69


What is your anime sex position?(images)
brought to you by Quizilla

Corsac@14:55:59 (Echoes)

Je voulais faire mon citoyen "modèle". Comme je log les mails dans les commentaires, les ips sont loggées par apache et y'a des stats qui tournent, je tombe sous le coup de la loi Informatiques & Libertés.

Alors je me suis dis "ok, déclarons le site". Sauf que quand on voit la tronche du formulaire, juste pour déclarer un petit site comme celui ci, sur lequel on peut identifier (vaguement) des gens dans les commentaires et qui me permet de me palucher sur les courbes de fréquentation, bah franchement, ca donne pas envie.

Finalement, j'ai abandonné l'idée.
Il serait temps de simplifier tout ça, je pense...

Corsac@17:39:34 (Echoes)

samedi 29 mai 2004 (1 post)
Un post qu'il est pas facile à écrire. Je l'ai plus ou moins sur le bout de la langue depuis quelques temps, mais je sais pas ce que ca va donner.
Un constat sur moi même, qui me satisfait pas vraiment.

Impression que ces derniers temps, tout tourne à l'égoïsme chez moi. Enfin tout (ou presque) est gouverné par et pour ma petite personne.
J'avais déjà eu cette impression l'année derniere, à la même époque je crois. Une impression de "pas constructif" et une envie de faire quelque chose pour aider les autres. Ca ressemble pas mal à ce que je ressens actuellement.

Sauf que là, je me rends compte aussi que je gouverne ma vie beaucoup plus en fonction de moi que des autres. La façon dont ça s'est finit avec iria en est un bon exemple. C'est pas le seul d'ailleurs. J'ai l'impression que, dans l'ensemble, la façon dont j'ai vécu mes relations amoureuses et mes sentiments était très personelle. Je dis peut être ca à cause de la situation actuelle, m'enfin il doit y avoir un peu de vrai là dedans, tout de même.
Pas vraiment un manque de sincerité vis à vis de l'autre, non (enfin...). Un manque de sincerité envers moi même. A certains moments en tout cas.
Et puis un constat, confirmé par une haute autorité (en tout cas pour moi).:
Je suis meilleur ex' qu'amant.
(amant pris dans le sens original, amoureux)

A la limite, ca me va aussi, j'ai des relations souvent sympas avec mes ex', (enfin j'essaye, quand c'est possible). Ca fait sans doute aussi partie des inconvenients/avantages, les deux liés.
Est ce que si j'étais un moins bon ex' je serais un meilleur amant ? Je sais pas. La question mérite d'être posée, en tout cas.

Dans un tout autre registre, ma relation aux autres c'est sans doute pas mal dégradée en deux/trois ans. Depuis que j'ai arreté les éclés en fait. Même si je continue à apprecier, à garder les principes que j'ai découvert là bas, depuis 3 ans j'ai pas fait grand chose pour la collectivité, et finalement ca me manque. Quelques petites choses par ci par là.

Tout n'est pas si noir ceci dit, et c'est pas vraiment un post pour se plaindre, c'est un constat (comme le titre du post l'indique). Y'a quand même eu quelques trucs bien, j'ai quand même passé un tas de moments vraiment formidable avec iria, et avec les gens qu'elle m'a fait découvrir. J'ai, depuis peu, forgé vraiment des relations amicales avec les gens de Rennes, je fais vraiment partie du groupe. (mais, encore une fois, cherchons la bête noire: je me suis rapproché du groupe depuis ma rupture. Ce n'est pas _juste_ une sortie de secours, mais la réaction primitive était là tout de même. Encore une fois, c'est pas forcement "bien"). J'ai pas mal aidé à l'organisation du WEI au début de l'année, on a organisé une install party, je vais sans douter aller aider les louveteaux à installer le camp, et j'ai envie d'organiser des trucs à Paris avec notre groupe de Rennes. De faire découvrir des trucs, de partager du savoir, des instants.
Je suis heureux dans ce groupe, j'adore (la liste est non exaustive, na), Pilou, Romaric, Solène et Delphine, c'est les gens dont je suis le plus proche à Rennes je pense.

Cet été, aussi, je bosse, contrairement à l'année derniere où j'avais fait road qu'à la fin de l'été, à l'arrache. Du coup pas du tout de vacances, mais je fais quelque chose de vraiment constructif, qui va vraiment servir à des gens. Un peu peur de pas être à la hauteur d'ailleurs, mais bon, on verra.

Et puis les projets à réaliser, l'Europe en volvo, l'année de spécialisation (ou pas), le stage de l'année prochaine (au CRI de Rennes 1?)...

Ca me ressemble pas trop ce genre de grande reflexions, j'ai tendance à plutôt pas m'en faire et à me laisser aller. C'est ptet la periode qui veut ca, comme l'année derniere. Je suis content d'avoir été poussé à reflechir, à remettre un peu en question, ca peut pas faire (trop) de mal. Je sais pas trop ce qu'il va en ressortir, je sais même pas si il en ressortira quelque chose. Si je vais changer, ou pas, et pour quoi. Mais decrasser un peu le cerveau, se tordre un peu les neurones, oui, ca je veux bien, même si c'est des fois pas agréable de se rendre compte...

Corsac@12:02:45 (Echoes)

dimanche 30 mai 2004 (2 posts)
Phase 2 du retour sur soi même, on pourrait dire.
Au menu du jour, l'assurance, la fanfarronade, le "je m'en foutisme".

Je suis parfois très frivole, très superficiel. Rien n'est important, sauf aller bien. Une sorte de mur en fait, une barrière contre l'adversité.
Commencé en 2001, peu avant de rencontrer laet, cet état d'esprit.
Une décision volontaire de plus aller mal, de prendre toujours les choses du bon côté, de rejeter tout ce qui pourrait me faire souffrir.
Ca a eu des très bons côtés, d'autres moins bons aussi.
Ca enervait prodigieusement laet, qui ne comprenait pas ce détachement. Qui frisait parfois avec l'éloignement, je pense effectivement.

C'est un état d'esprit qui me permet d'être à l'aise avec des gens, de vaincre une certaine timidité. Un côté "grande gueule" qui me plait pas mal, mais qui je n'ai pas forcement dans des moments plus intimes, au contraire.
Un moyen de vaincre une peur des gens ? Ou plutôt une peur du jugement ? Quelque chose comme ca.
Ca m'a bien aidé aussi avec les filles je pense, d'un certain côté. Le côté garçon sûr de lui.
Et en même temps à force il me semble que ca lasse.
Et puis hier un message qui m'a fait reflechir, aussi. Que ce côté trop sûr de moi, ca pouvait justement intimider en face.

Une sorte d'intermediaire à trouver ? Je ne considere pas cet état d'esprit comme un masque, comme un rôle. C'est quelque chose qui me va bien, mais dont j'ai peut être tendance à abuser.

Corsac@12:30:07 (Echoes)

[15:10:02] (binnie): korsak comme si j avais besoin de trem pour faire du saiks
[15:10:30] (korsak): binnie: c'est une proposition ?
[15:10:49] (binnie): hm, non tu es né le même jour que mon petit frere tsé

*paf*

Corsac@15:12:52 (Echoes)

lundi 31 mai 2004 (1 post)
Tout n'est pas perdu:

[00:06:00] (astree): merci corsac :*
[00:06:08] (astree): on fait l'amour en 2005

Corsac@00:08:13 (Echoes)

Images
Stats
  • 1513 posts
  • 6392 jours
  • 0.24 posts/jour
  • IRC
  • Last.fm
Stuff
Gallery
Tech
Webcomics
Weblogs
Desktop