Echoes Corsac.net - Echoes camshot
dimanche 05 janvier 2014 (1 post)
  • Films 2013

La cuvée 2013, donc, comme d'habitude en début d'année suivante. Une année pas très prolifique (17 films) mais bon. À noter une forte concentration au début de l'année (il fallait écluser les congés 2012 avant la fin mars) ainsi que fin octobre (suite à mon marathon).

  • Django Unchained : 22 janvier 2013, MK2 Beaubourg
  • Zero Dark Thirty : 7 février 2013, UGC Ciné Cité les Halles
  • Gangster squad : 13 février 2013, UGC Ciné Cité les Halles
  • Die Hard 5 : 1er mars 2013, UGC Montparnasse
  • No : 22 mars 2013, MK2 Quai de Seine
  • Cloud Atlas : 25 mars 2013, MK2 Quai de Loire
  • Mariage à l'anglaise : 12 avril 2013, MK2 Quai de Loire
  • Iron Man 3 : 19 mai 2013, UGC Ciné Cité Bercy
  • Prisoners : 26 octobre 2013, UGC Montparnasse
  • Sheriff Jackson : 26 octobre 2013, UGC Ciné Cité Les Halles
  • Malavita : 27 octobre 2013, UGC Ciné Cité Les Halles
  • Omar : 27 octobre 2013, UGC Ciné Cité Les Halles
  • La vie d'Adèle : 27 octobre 2013, UGC Ciné Cité Les Halles
  • Jeune & jolie : 28 octobre 2013, MK2 Parnasse
  • Blue Jasmine : 29 octobre 2013, UGC Ciné Cité Les Halles
  • Gravity : 30 octobre 2013, UGC Maillot
  • The lunchbox : 30 décembre 2013, UGC Ciné Cité Les Halles

Dans l'ensemble, là encore, un plutôt bon cru. Faut dire que quand on va moins souvent au cinéma, on sélectionne aussi plus, évidemment. Quelques petites déceptions (plus ou moins attendues, disons), mais aussi quelques pétites. J'ai déjà parlé de de la série PrisonersMalavitaOmarLa vie d'Adèle et Gravity, mais j'ai aussi vraiment beaucoup apprécié The lunchbox, et évidemment Django Unchained.

Corsac@19:01:30

vendredi 20 décembre 2013 (1 post)
  • Tour Eiffel

Je suis pas raide dingue de la Tour Eiffel, mais à force de la voir tous les jours, voire à passer devant, on finit quand même par l'apprécier.

Et comme j'aime bien le principe des photos du jour, j'ai profité l'été dernier d'aller/retour sur le champ de mars pour en prendre, et monter ça en petite vidéo pour rigoler.

Évidemment il aurait fallu que ça dure un peu plus longtemps, mais ça rend pas si mal que ça…

Corsac@22:47:51

samedi 02 novembre 2013 (1 post)
  • Cinéma

C'est le moins qu'on puisse dire que notre fréquentation des salles obscures a nettement baissé depuis trois ans. Quasiment nulle la première année, on a réussi à augmenter quand même un peu la fréquentation les années suivantes (merci les RTTs d'ailleurs).

Ce coup ci, merci les vacances de la Toussaint. Profitant de quelques jours d'absence des miss, puis du centre de loisir, je me suis dit que j'allais me faire « quelques » toiles. N'ayant pas fait les choses à moitié, voilà le résultat :

Dans l'ensemble, je suis vraiment content du lot, hormis Sheriff Jackson, un peu moins bien et Blue Jasmine (vraie déception pour le coup). Dans la grande majorité des cas (en fait tout sauf La vie d'Adèle et Gravity) je n'avais pas la moindre information sur le film, et j'ai donc choisi à l'horaire (c'est en fait pas si évident que ça de caler trois films dont un de trois heure dans la même journée).

Une mention spéciale à Prisoners et Malavita, ainsi que La vie d'Adèle.

Corsac@21:59:09

mardi 01 janvier 2013 (1 post)
  • Les films 2012

Je crois que l'année dernière j'avais même pas fait de post, tellement on était allés voir peu de choses. Cette année, on s'en est plutôt pas trop mal tirés. Surtout vers la fin, grâce aux contributions très appréciées de nos baby-sitters. Alors c'est sur que ça n'a rien à voir avec la grande époque, mais tout de même.

Sans attendre, donc, le cru 2012 :

  • The Artist : 2 mars 2012, MK2 Gambetta
  • My week with Marylin: 21 avril 2012, MK2 Quai de Loire
  • The Avengers : 7 mai 2012, UGC Ciné Cité les Halles
  • Moonrise Kingdom : 18 mai 2012, UGC Ciné Cité les Halles
  • La part des anges : 3 juillet 2012, UGC Ciné cité les Halles
  • À perdre la raison : 7 septembre 2012, MK2 Quai de Seine
  • Starbuck : 9 septembre 2012,  Gaumont Rennes
  • The We and the I, 2 octobre  2012, UGC Ciné Cité Les Halles
  • Skyfall: 1er novembre 2012, UGC Ciné Cité Les Halles
  • Une nouvelle chance : 27 novembre 2012, UGC Ciné Cité Les Halles
  • Argo : 6 décembre 2012, UGC Ciné Cité Les Halles
Onze films, ça reste un peu léger pour rentabiliser une carte UGC/MK2 illimité, mais bon. On notera une quasi complète disparition du MK2, remplacé en grande partie par l'UGC des Halles. Il faut dire que c'est direct en métro. Dans l'ensemble, à part À perdre la raison, j'ai pas eu de mauvaise surprise, je crois que j'ai vraiment tout aimé. Une mention particulière pour The We and the I, je crois.

 

Corsac@14:58:11

dimanche 15 juillet 2012 (1 post)
  • Yves-Alexis

Tout le monde ne le sait peut être pas, mais mon prénom c'est Yves-Alexis.

Beaucoup de gens m'appellent autrement, pour plein de raisons. Les gens qui me connaissent bien m'appellent Yves-Alex (surtout la famille) ou Yap, parce que c'est plus court. Les gens qui me connaissent moins m'appellent Pierre-Alexis, ou Pierre-Yves, ou encore autre chose, en général parce qu'ils sont incapables de se rappeler un prénom de plus de trois syllabes, parce que c'est trop original, parce que les prénoms composés c'est compliqué.

Beaucoup de gens ne font tout simplement pas l'effort de le retenir en fait. Personne ne fait vraiment exprès de se tromper, ou de ne pas m'appeler par mon prénom. C'est juste que ça ne leur viendrait pas à l'esprit que ça puisse me gêner. Je pense même que certains trouvent même ça plutôt galère, et m'en veulent de m'appeler comme ça (non pas que j'y sois pour quelque chose, moi :). Les gens dont personne n'écorche le prénom ne se rendent sans doute pas compte que ça puisse déranger, qu'à terme, c'est pesant. J'ai parfois envie d'ignorer ceux qui se trompent, de raccrocher aux gens en leur disant qu'ils se sont trompé de numéro. C'est difficile à faire parce que, effectivement, ils ne pensent pas à mal, ils ne le font pas exprès. Ils n'y font juste pas attention.

Au final, très peu de personnes m'appellent par mon prénom complet. Ça ne me dérange pas d'être appelé par des surnoms ou des diminutifs, dans l'ensemble. En tout cas moins que par un autre prénom que le mien.

Je me demande si tous les gens avec des prénoms un peu compliqués, ou originaux, ou étrangers, ou composés, ressentent ce genre de chose. J'ai fait avec pendant très longtemps (ça ne date pas vraiment d'hier, les profs n'y arrivaient déjà pas au primaire).

Mais, ces temps ci, ma fille commence à m'appeler Yap. Et ça, j'avoue, j'ai du mal, un peu. Qu'elle connaisse le surnom, qu'elle sache qui il désigne, voire qu'elle s'amuse avec (sa cousine connaît les prénoms et les diminutifs de ses parents, après tout), très bien. Mais si elle m'appelle autrement que papa j'aimerais bien que ce soit par mon prénom… (à l'occasion si on se croise, ça peut être bien d'éviter Yap en sa présence, vu que ça marche quand même pas mal par l'exemple).

Corsac@22:20:20

vendredi 18 mai 2012 (1 post)
  • Moonrise Kingdom

Allez-y, vraiment. Bon évidemment si vous avez détesté Darjeeling ltd. ou The Royal Tenebaums vous pouvez passer votre chemin, mais je sais pas s'il y a beaucoup de monde dans ce cas là.

Si vous aimez l'univers de Wes Anderson, franchement allez-y, c'est que du bon. Y'a pas un détail qui manque, la réalisation est géniale, la bande son parfaite, les acteurs excellents, c'est un film qui vous donne envie de sourire comme un niais (et de faire des posts à l'avenant). Pour paraphraser Gad, c'est un peu un film « qui vous transforme en Faudel ».

Corsac@21:15:10

mardi 17 janvier 2012 (1 post)
  • Vingt mille

 

Je m'en suis pas rendu compte tout de suite parce que ce coup ci c'est pas moi qui était au commandes. Mais en dépilant les photos prises récemment, je me suis rendu compte que le compteur avait bouclé une fois de plus.

Ça veut quand même dire que, depuis le tout début, plus de vingt mille photos ont été prises, ce qui n'est pas rien. Évidemment, comme la dernière fois, ça veut pas dire que j'ai gardé tout, et pour dire vrai j'ai pas vraiment envie de m'amuser à regarder le nombre que j'en ai jetté (soit directement sur l'appareil, soit après en les regardant). Mais tout de même, c'est un gros jalon, encore.

La dernière fois, il s'était passé 887 jours (soit un peu moins de deux ans et demi) entre la première et la dernière photo de la boucle. Ce coup ci, il s'est passé 1219 jours, 9 heures, 36 minutes et 13 secondes, soit environ 3 ans et demi. Nettement plus que la dernière fois, mais effectivement je pense que je me suis sérieusement calmé, au moins au début. Sur la fin beaucoup moins, mais j'avais des excuses.

Donc voilà, pas de bol j'avais jeté, à l'époque, la IMG_0001.JPG (directement sur l'appareil, sans m'en rendre compte). Et c'est Romaric qui a l'honneur de la IMG_9999.JPG (mais j'y suis pour rien, c'est pas moi qui avait l'appareil à ce moment là).

 

Corsac@22:32:59

jeudi 22 décembre 2011 (1 post)
  • Hiver

Aujourd'hui les jours rallongent \o/

Corsac@07:56:42

lundi 19 décembre 2011 (1 post)
  • Faut bien payer ses impots...

En regardant rapidement les concerts à venir sur le site de la FNAC, je me suis rendu compte d'un truc marrant. En 2012, (re)monteront sur scène, en France :

Je suis pas le dernier a adorer les groupes des seventies, m'enfin quand même là, faut pas abuser. Ritchie Blackmore ça fait trente ans qu'il joue du folk-rock médiéval, je sais pas trop ce que ça va donner sur Smoke on the water quoi.

Corsac@22:10:28

samedi 26 novembre 2011 (1 post)
  • Parce que sinon elle râle

Bonne fête Delphine !

Corsac@21:36:58

lundi 31 octobre 2011 (1 post)
  • Halloween

C'est peut être parce que cette année Noémie est avec nous (depuis plus de 72h), ou peut être parce que les américains sont revenus et que pour eux Halloween c'était signe de balade dans les rues pour voir la gay pride déguisée en zombies. Peut être parce que cette année (hormis Eurodisney et le parc Astérix) y'a pas eu de battage médiatique autour de ça.

Cette année j'ai bien aimé Halloween. On a croisé un zombie ou deux dans la rue, qui avaient en dessous de diz ans, et on a même eu trois petits monstres qui sont venus sonner à la porte en fin d'après-midi pour avoir des bonbons ! Bon par contre on n'était absolument pas préparés, du coup on n'avait que des bonbons au coquelicot du mariage à leur offrir, mais on leur a pas dit, c'était rouge, ça s'est pas vu, par contre ils auront peut être une surprise en les goûtant, ils essayeront de deviner ce que c'était, et pis comme ils étaient moyennement déguisé ça leur apprendra.

À petite dose, ça me va (et le doodle du jour était mignon, si je puis dire. (ils ont vraiment d'énormes citrouilles là bas).

Corsac@20:27:54

mercredi 07 septembre 2011 (1 post)
  • La terre en vigne, la voilà la jolie vigne

Retour aux Riceys après le mariage. Non pas un voyage de noce (encore que) mais plutôt en week-end festif entre potes. Festif oui, mais studieux aussi.

Le constat de départ, c'est que Romaric & co possèdent quelques arpents de vignes (saviez vous qu'un arpent n'est en fait pas une unité de surface mais une unite de longueur ? il faudrait dire « quelques arpents carrés ») en Champagne, et que la saison des vendanges c'est à peu près maintenant.

Or, Romaric & co ça veut dire quelques paires de bras, mais beaucoup plus. Et même avec juste « quelques » arpents (carrés) de vignes, ça fait quand même un paquet de kilos de raisins (on se rend pas très bien compte, mais ça produit ces bêtes là, en fait). Et donc, qu'à eux tous, ils risquent de pas tout à fait s'en sortir avant l'hiver, ce qui ferait un peu tache.

Longue histoire courte (et autres anglicismes), ils avaient besoin d'un coup de main (et de plusieurs mêmes si possible) et comme on est gentils, qu'on aime bien Romaric (et le champagne) et que ça faisait l'occasion (et le larron) d'aller prendre l'air à la campagne.

C'est assez agréable, en dehors du côté air pur de la campagne, de se mettre un peu au travail physique, et faire travailler autre chose que son cerveau et ses doigts. Se vider la tête, travailler méthodiquement : se baisser, enlever les feuilles, repérer les grappes, trouver la tige, mettre sa main gauche dessous (pas derrière), donner un coup de sécateur (de vendangette), récupérer la grappe dans la main gauche, la déposer dans le seau, passer à la grappe suivante, puis au plan suivant, vider le seau de temps en temps dans une caisse, croquer dans une grappe à l'occasion histoire de reprendre un peu de sucre.

Je sais pas si au bout d'une semaine à faire ça 8h par jour j'en aurais pas un peu marre (sans doute que si) et si j'aurais pas mal au dos (étonnamment je n'ai pas eu du tout mal au dos, par contre j'ai eu mal au pied droit qui est resté plié tout le temps, on peut pas tout avoir). Mais là, trois demi-journées, c'était bien, c'était même un peu frustrant de partir avant la fin, de pas arriver au bout, de finir le travail et d'avoir la satisfaction d'en avoir terminé. L'année prochaine, si on remet ça, pas de doute, il faut :

  • avoir des bottes avec soi (plutôt que les squatter) ;
  • acheter une paire de gants genre gants à huitre anti-coupures, pour pas se découper les mains avec la vendangette ;
  • prévoir trois jours, voire un peu plus pour profiter du avant/après et décharger un peu les organisateurs qui ont plein de trucs à gérer.

Évidemment, l'année prochaine on sait pas ce qu'on fera à cette période là et c'est encore un peu tôt pour commencer à tirer des plans sur la comète, mais c'est tout de même quelque chose qui m'a bien plu, un moment de partage, de repos mental, de plaisirs sains, de grand air. Pas tout à fait des vacances, mais pas loin quand même.

(avec ça, si Romaric nous rembauche pas l'année prochaine, je sais pas ce qu'il lui faut…)

Corsac@23:57:18

lundi 18 avril 2011 (1 post)
  • What happens in Les Riceys stays in Les Riceys

Un week-end ma foi fort sympathique, comme on aimerait en avoir plus souvent (mais quand même pas trop, rapport à la fatigue et au lever de coude). Du soleil, du grand air, du Champagne (plein de Champagne), des essayages, et plein de discussions. En fait, ça m'a fait beaucoup de bien de me retrouver avec Delf & Rom le temps d'un weekend, un peu comme au bon vieux temps. Les choses ont bougé depuis, évidemment, mais dans l'ensemble plutôt dans le bon je trouve. Elles ne sont pas forcément plus faciles maintenant qu'à l'époque et les situations respectives sont parfois encore un peu compliquées, mais je trouve qu'on s'en sort plutôt bien, au final.

Et c'est très agréable de partager ces moments, dans le train, dans la voiture, autour d'une table, sur un canapé, avec ou sans coupe de Champagne. À parler de tout et de rien, de choses triviales et de choses sérieuses. À plaisanter, à être bien ensemble, à juste profiter.

Évidemment, on n'était pas là que pour profiter du soleil et du Champagne, on avait une mission, qui fût brillamment remplie (et j'en remercie du fond du cœur mes deux acolytes, même si ça risque de se reproduire pas mal ces temps ci) dans la joie et la bonne humeur. Même si ça pouvait limite passer pour un avant goût d'enterrement de vie de garçon, ce n'était pas du tout le cas, on y allait pour avancer sur le mariage, pas pour jouer au casino ! Me voilà donc habillé, au moins en partie, pour l'événement.

Et de fait, ça concrétise vachement les choses de s'en occuper en vrai (y compris faire chauffer la carte bancaire), de commencer les plans concrets sur le Champagne (ha bin oui c'est pour ça hein, il fallait goûter), voir combien on en veut, quel genre, à quel moment etc. Ça fait vraiment du bien de bouger sur l'organisation, de tirer des plans un peu moins sur la comète, de cocher les cases, voir les jours enfin se rapprocher de la date, après le report d'un an, le fait que les choses aient été décalées renforce aussi le besoin d'avancer vraiment dans le concret.  (Et le désir s'accroît quand l'effet se recule).

Alors voilà, un weekend vraiment fabuleux, riche en émotions, même si elles n'étaient pas toutes complètement joyeuses. Et oui, j'en veux encore des comme ça...

Corsac@22:28:18

vendredi 31 décembre 2010 (1 post)
  • Le cru 2010

L'année avait plutôt bien commencé, mais on s'est comme qui dirait arrêtés au 28 octobre, donc on a finalement deux mois de moins que les années passées.

Tout d'abord, la liste :

 

  • La merditude des choses : 1er janvier 2010, MK2 Quai de Seine
  • Les chats persans : 8 janvier 2010, MK2 Quai de Seine
  • Avatar : 15 janvier 2010, MK2 Quai de Loire
  • A serious man : 21 janvier 2010, MK2 Quai de Seine
  • Sûmo : 28 janvier 2010, MK2 Quai de Seine
  • In the air : 29 janvier 2010, MK2 Quai de Seine
  • Lebanon : 5 février 2010, MK2 Quai de Seine
  • Brothers : 12 février 2010, MK2 Quai de Seine
  • I love you Phillip Morris : 19 février 2010, MK2 Quai de Loire
  • Shutter Island : 26 février 2010, MK2 Quai de Loire
  • An education : 5 mars 2010, MK2 Quai de Seine
  • A single man : 12 mars 2010, MK2 Quai de Loire
  • Soul kitchen : 19 mars 2010, MK2 Quai de Seine
  • Green zone : 25 avril 2010, MK2 Quai de Seine
  • Iron man 2 : 30 avril 2010, MK2 Quai de Loire
  • L'arnacœur : 7 mai 2010, MK2 Quai de Loire
  • Hedwig and the angry inch : 9 mai 2010, MK2 Quai de Seine
  • El secreto de sus ojos : 13 mai 2010, MK2 Quai de Seine
  • Film socialisme : 21 mai 2010, MK2 Quai de Loire
  • Les secrets : 28 mai 2010, MK2 Quai de Seine
  • Prince of Persia : 4 juin 2010, MK2 Quai de Loire
  • When you're strange : 18 juin 2010, MK2 Quai de Loire
  • L'illusionniste : 25 juin 2010, MK2 Quai de Seine
  • La disparition d'Alice Creed : 2 juillet 2010, MK2 Quai de Seine
  • Petits meurtres à l'anglaise : 9 juillet 2010, MK2 Quai de Seine
  • Tamara Drew : 16 juillet 2010, MK2 Quai de Loire
  • Predators : 17 juillet 2010, UGC Ciné Cité les Halles
  • Inception : 23 juillet 2010, MK2 Quai de Loire
  • Night & Day : 30 juillet 2010, MK2 Quai de Loire
  • Droit de passage : 8 août 2010, MK2 Gambetta
  • Tournée : 13 août 2010, MK2 Quai de Seine
  • The expandables : 20 août 2010, MK2 Quai de Loire
  • Le bruit des glaçons : 27 août 2010, Mk2 Quai de Seine
  • Cleveland contre Wall Street : 3 septembre 2010, MK2 Quai de Seine
  • Miral : 17 septembre 2010, MK2 Quai de Loire
  • The Town : 24 septembre 2010, MK2 Quai de Seine
  • Simon Werner a disparu : 1 er octobre 2010, MK2 Quai de Loire
  • Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu : 8 octobre 2010, MK2 Quai de Loire
  • Moi, moche et méchant : 22 octobre 2010, MK2 Quai de Seine

Soit 39 films en 42 semaines, c'est pas si mal, surtout que l'année dernière on était à 41 sur 52 semaines. 38 MK2 (21 Quai de Seine, 16 Quai de Loire et un Gambetta, histoire de tester les environs), un intrus (UGC Ciné Cité des Halles, il fallait bien ça pour Predators) (ou pas). Une écrasante majorité de canal, donc, mais ça ne surprendra personne.

Dans l'ensemble je suis plutôt content de cette année, et même un peu frustré d'avoir « loupé » potentiellement 10 films (en fait sans doute plutôt 7 ou 8 maximum) (ma fille en prendra pour 20 ans de psys quand elle lira ce post, mais en même temps quand elle lira les débuts du blog ça sera encore pire). Je crois que c'était plutôt un bon cru, à vrai dire.

Les quelques films qui se sont démarqués, pour moi, c'est Avatar (qui m'a dégoutté de la 3D, et que je suis bien content d'avoir offert en DVD version longue et 2D à Marie), Lebanon (un huis-clos bien stressant, une prise de son qui vous scotche dedans), La disparition d'Alice Creed (sans doute mon préféré de l'année), Night & Day (pour le côté second degré).

Maintenant il va falloir songer à rendre les cartes illimitées et voir du côté des vidéo-clubs et autre VOD.

 

Corsac@15:11:30

mardi 21 décembre 2010 (1 post)
  • Hiver

Aujourd'hui les jours rallongent \o/.

Corsac@09:50:57

dimanche 12 décembre 2010 (1 post)
  • Au revoir la grosse

Évidemment, ça nous a fait le même effet à tous. Sans doute plus à papa, évidemment, c'était vraiment la sienne. Mais la grosse c'était notre voiture à nous, la Voiture de la famille. Il y avait eu la Taunus avant, et on a eu les Clios aussi, mais c'est pas pareil.

La Volvo c'est la voiture où on rentrait tous les cinq, avec les bagages pour les vacances pour Noël (« prions pour qu'on soit déficitaires en cadeau, sinon on rentre à pied »). Celle où on n'a jamais mis les barres, parce que franchement c'est moche, mais où on les emmenait quand même par acquis de conscience, et qui du coup encombraient le coffre : cruel dilemme, prendre les barres et risquer de pas avoir assez de place dans le coffre, ou ne pas les prendre et risquer de ne pas pouvoir emporter un truc encombrant sur le toit.

C'est la voiture où on a parcouru les routes de France pour descendre à la Chacunière, en Espagne, pour monter voir le soleil à Amsterdam. On en a parcouru des kilomètres avec (300 000, pour être exact), elle nous a emmené partout, elle nous a fait aimer la route.

Elle a brouté les autoroutes, mais elle a aussi peiné dans la neige et sur les pistes de Corse. Une propulsion à une époque ou il n'y a plus que des tractions ou des quatre-quatres. Elle en a vu du paysage !

C'est aussi la voiture où j'ai appris à conduire, sur la route de Longevie. À passer mes premières vitesses, à comprendre comment ça marche. C'est la « volvo trans-américaine » qui nous a emmené au Trikend, qui a fait les reconnaissances de la Vernée. Elle a pas eu de macaron FEE mais l'idée était là.

Et en même temps elle était suffisamment classe pour passer pour une voiture de luxe et ne pas dépareiller au milieu de Jaguar et d'Aston Martin (sisi !).

C'était la voiture de notre enfance, de notre adolescence et notre vie de jeune adulte. Elle nous a protégé, elle nous a élevé, nous a fait voler de nos propres ailes. Et maintenant voilà, c'est à nous de continuer sans elle, on est grands maintenant.

C'était la voiture de la famille Perez, maintenant celle-ci essaime, la Volvo peut rentrer au garage, elle a bien le droit de se reposer maintenant.

Corsac@14:25:24

vendredi 26 novembre 2010 (1 post)
  • Parce que sinon elle râle

Bonne fête Delphine

(bon on va faire comme si, hein)

Corsac@19:41:04

dimanche 21 novembre 2010 (1 post)
  • Musique, maëstro

J'ai jamais été un fan extrême des musiciens du métro, j'avoue, que ce soit ceux dans les couloirs (« sélectionné par la RATP sur casting ») ou ceux dans le métro. Je garde un souvenir assez ému de l'accordéoniste qui avait massacré l'air de Carmen, je pense que Bizet s'en retourne encore de rire dans sa tombe.

Mais là, l'autre jour, à République (à l'endroit que tout le monde connaît (enfin que tous les parisiens connaissent, disons), j'ai eu droit à Let it be à la flûte de Pan.

Et là, franchement, je pense que j'ai tout vu.

Corsac@11:00:57

mardi 16 novembre 2010 (1 post)
  • Noémie

Alors voilà, me voici papa.

Difficile à raconter, évidemment. La grossesse, l'accouchement, les jours à la maternité, le retour à la maison, le début de la vie à trois. Beaucoup d'émotion, les choses qui s'accélèrent d'un coup, l'impression que, tout d'un coup, on ne peut plus revenir en arrière, et qu'on est responsable de la petite chose qui braille (pas tant que ça) dans nos bras. Les premiers jours et l'impression d'être un peu dépassés par tout ça, par le corps médical, par les préoccupations de jeunes parents, les responsabilités, la courbe de poids, la santé, les obligations… Et puis à côté les joies primaires, basiques, de l'entendre respirer, de la voir « sourire », de la sentir contre soi, de la voir téter, de la balader dans le « peanut shell », de faire des câlins. Et les joies scatologiques des jeunes parents en ouvrant la couche (« oh cool, c'est bien jaune et grumeleux »), en entendant la petite gagner sur un caca ou un prout qui voulait pas passer (« c'est bien ma chérie, c'est bien ! »).

Je ne vais pas en faire toute une tartine, c'est juste merveilleux, en fait. Je suis pas le premier à le découvrir, sans doute pas le dernier, mais effectivement ça fait beaucoup de bien de le découvrir.

Il n'y aura sans doute pas énormément de nouvelles ici, ce blog a toujours été plus à propos de moi que des autres, et j'ai toujours été un peu mal à l'aise avec l'idée de parler des autres sans leur demander leur avis, et elle est définitivement un peu jeune pour lui demander son avis.

 

Corsac@22:59:03

samedi 18 septembre 2010 (1 post)
  • Paris Carnet

Le monde est vraiment tout petit, tout le monde le sait. Encore plus quand on parle de certains microcosmes (et le monde de la SSI en France en est un bon exemple). Mais ça fait toujours bizarre de retrouver, complètement par hasard, un pote au détour d'une bière. Quand on se rend compte que des potes se connaissent entre eux, quand on se rend compte que les potes de potes sont aussi des potes.

Et quand c'est des potes qu'on a pas vu depuis des années, et bah pour coup ça fait vachement plaisir, c'est le genre de surprise qui donne la pêche, qui donne envie de croire en la vie et en ses cadeaux.

Corsac@17:32:39

Images
Stats
  • 1483 posts
  • 4452 jours
  • 0.33 posts/jour
  • IRC
  • Last.fm
Stuff
Gallery
Tech
Webcomics
Weblogs
Desktop